Ein Schriftsteller aus der Romandie war bei uns zu Gast – zusammen mit der Übersetzerin Tatjana Michaelis, die seinen Roman ins Deutsche übersetzt hat.

Vor unseren ersten Beiträgen noch ein Link zu einem nzz-Artikel:

http://www.nzz.ch/feuilleton/buecher/abschied-von-der-jugend-1.18269533

Voici d’abord quelques impressions de la visite de l’auteur et sa traductrice. Un peu plus bas, vous trouverez quelques résumés de chapitres choisis.

La reliure du livre (2ème édition)

Mardi, le 19 janvier, Eugène, l’auteur du livre « La vallée de la jeunesse » est venu dans notre école pour présenter son livre. Il a commencé en parlant de sa vie et de ses expériences, quand il a présenté son livre. Il a même mis au point une façon de sketch pour faire découvrir son livre sur sa propre vie. J’ai trouvé ça super. C’était un « one-man-show ». Il adapte l’accent de sa mère ou de sa grand-mère, il fait un peu de comédie. Et ça, j’ai trouvé que c’était une super bonne idée. C’était, pour une fois, un autre type de présentation d’un livre, pas ordinaire.
Après on a eu le temps pour poser des questions. Il nous a raconté la Roumanie, comment il avait commencé à écrire son livre, et sa traductrice nous a expliqué son travail et particulièrement son travail avec le livre d’Eugène.
Leonne 5G

Je trouve que c’était une bonne occasion de pouvoir parler à Eugène. On a pu lui poser des questions sur son livre. J’ai bien aimé quand il a joué du théâtre. Je trouvais que c’était rigolo. Je trouve aussi que c’est une bonne idée d’écrire un livre de sa vie mais pas une autobiographie [= mais en parlant des objets bien- ou malfaisants qui ont marqué cete vie réd.]. C’est une bonne idée de venir comme écrivain chez des élèves pour leur parler de son livre et pour les inspirer à écrire quelque chose.
Kalthoum 5G

C’était très drôle. Eugène raconte l’histoire derrière le roman très précisément et avec beaucoup d’humour. Aussi j’ai appris des choses qu’un auteur fait et comme c’est dur de s’intégrer en Suisse. Son style de présentation m’a fasciné et j’ai compris surprenamment beaucoup et bien.
Il est très sympathique et c’était un grand plaisir d’écouter sa présentation.
Dominick 5G

 

 

 

images-1

La Vallée de la jeunesse est aussi le nom d’un grand espace de jeux près de Lausanne, qui existe encore

 

 

Au début, j’ai cru que la présentation serait très ennuyeuse. Cette crainte n’a pas été confirmée. J’ai bien aimé le jeu d’Eugène, il était très drôle. J’ai appris des choses que je ne savais pas par exemple sur les difficultés de traduire un livre dans une autre langue. J’ai trouvé la présentation intéressante et pas ennuyeuse.
Michel 5G

J’ai vraiment aimé sa présentation théâtrale. Je trouve que c’est une bonne idée de sa part. Aussi la présence de la traductrice m’a donné une nouvelle impression sur son travail, un aspect que je ne connaissais pas. Le thème de l’intégration était très intéressant, surtout d’en parler avec quelqu’un qui l’a vécu lui-même.
Salomée 5G

J’ai trouvé le théâtre qu’il avait joué très intéressant et bien joué. Je trouve que ce jeu a rendu la présentation très attractive et rigolote. J’ai aussi trouvé les choses qu’Eugène a dit sur sa vie intéressantes. Il n’y avait rien que je n’ai pas aimé. J’ai trouvé que tout était bon et intéressant. Ce n’était pas une présentation typique puisque l’auteur a lu une partie de son livre.
Berfin 5G

Ensuite, quelques résumés de chapitres choisis:

Résumé chapitre 11: La maquette de l’Empire contre-attaque

Le protagoniste va dans un magasin pour acheter la maquette de l’Empire contre-attaque, l’épisode V de La Guerre des Étoiles. Il parle du film, des caractères et comment le film était fait. Il dit qu’il peut reproduire les sons de par exemple un pistolet laser ou du Millenium Condor au moment du décollage. Ses parents lui ont donné le fric pour l’acheter.

Après qu’ il arrive à la maison, il aligne toutes les pièces de la maquette sur une grande table. Sa maquette lui donne le sentiment de passer à l’âge adulte. Après avoir tout installé, il appelle son père qui prend une photo de lui et sa maquette. Sa mère lui donne les photos développées après 10 jours mais ils sont toutes des échecs parce que la caméra de son père n’a pas de zoom.

Quand son école continue, il a un nouvel élève dans sa classe, Vittorio, qui est (un) Italien. Il n’est plus puceau. Ça rend le protagoniste tellement confus qu’il doit ruminer sur tout ça dans un parc. (ruminer qc ou sur qc., réfléchir à qc). À la fin, il s’imagine une nouvelle scène de La Guerre des Étoiles.

Anna 4f

Résumé chapitre 12 : Nashville et Belleville

Eugène regarde l’émission de musique Champs-Élysées avec ses parents. Son frère est sorti avec des amis. A la télé Eddy Mitchell chante sa nouvelle chanson ‘Nashville et Belleville’. Eugène ne comprend pas vraiment les paroles et il les interprète d’une manière complètement incorrecte. Il réfléchit beaucoup à la signification des mots et il fait des réflexions bizarres. Il pense par exemple que Memphis se trouve en Egypte et que Belleville est Versailles. Quand il ne comprend plus rien il demande à son père de lui expliquer la chanson. Son père lui dit qu’il ne comprend rien non plus parce que le chanteur articule trop mal. A la fin il parle de la géométrie et qu’à l’école ils sont obligés de noter CQFD en bas de leurs feuilles, ça signifie ‘Ce Qu’il Fallait Démontrer’ mais tout le monde dit que ça veut dire ‘C’est Quasiment Foutu D’avance’. Il se fait aussi des soucis parce qu’il ne se croit pas capable de comprendre toutes les références à la télé, au cinéma et à l’école.

Miranda, 4f

résumé chapitre 13: L’aiguille à ponction

Eugène doit prendre le bus à l’hôpital parce qu’il a des bosses sur tout le corps. Il a la polyarthrite juvénile depuis l’âge de douze ans.Pour se guérir, il a essayé beaucoup de régimes et aussi la médication alternative. Maintenant, sa polyarthrite s’est enflammée. Le médecin lui raconte qu’il a la psoriasis, une maladie qui attaque les articulations et se transforme souvent en polyarthrite. Un peu après, il commence à chercher quelque chose. Eugène se met à fixer ses yeux sur un poster accroché au mur. Le médecin rentre avec un bassin métallique, un tube et une aiguille monstrueuse. D’abord, Eugène pense que c’est une blague, mais le médecin est sérieux. Il explique qu’il va vaporiser un spray sur son genou, pour éviter la douleur de la procédure, et puis extraire le liquide avec l’aiguille. Puis il commence, et Eugène regarde le liquide qui enfile le tube et arrive au bassin…

résumé chapitre 20. Mon carnet de voyage

[la Syrie: pays de voyages agréable sur ces pages, il y a 20 ans…à l’époque on n’aurait pas vraiment pu imaginer la catastrophe actuelle, quoique ce régime-là fût aussi une dictature!]

 Dans ce chapitre, le protagoniste est en vacances en Syrie. Il est dans un café où il attend un homme qui s’appelle Ahmed. Il a rencontré Ahmed à l’office des prolongations de visas, où il l’a aidé. Il lui parle de sa vie en Suisse, et Ahmed l’invite à le rencontrer au Café Nao Fara ce soir.

Tout à coup, un homme avec un sabre et un bouclier entre au café et il se met à scander. Après une demi-heure, il a fini. Tout le monde l’applaudit et le protagoniste prend son petit carnet de voyage et lui demande s’il pourrait faire un trou avec son sabre sur une des pages de son carnet.

Il explique aux gens qu’il n’écrit jamais dans ce carnet parce qu’il pense qu’il écrirait toujours la même chose, alors il met toujours de petits objets dans ce carnet qui lui rappellent ses voyages.

Tous les gens au café sont très impressionnés de lui et il est invité plusieurs fois à dîner ce soir.

Hester, 4f